OH! Y'en a qui bossent!

mercredi 20 juin 2012

ARMES BLANCHES ET DENTS JAUNES


Tout d'abord bonjour. L'arme blanche comme fantasme de quelque chose dont la condescendance s'empare de manière abstraite. Expliquer pourquoi un garçon baignant dans un environnement normalement regardant sur l'ultra-violence, le meurtre de masse, le démembrement professionnel et subventionné (déjà: pourquoi je m'éclate à jouer avec de tels termes?) donc pourquoi ce petit ange va finalement développer une imagerie et une pratique de loisirs liés à la mort (moi c'étaient les nazis et les clones de l'empire), s'empourprer pour la mitraillette à gagner au stand de tir (SIC), dessiner des missiles s'élancant vers leur bruyant destin, remplissant les rares moments de silence du monde moderne par des bruits de fusillade, tout en restant distant de la réalité de cette réalité. Les petits garçons sont tout autant otages de l'image que l'on a d'eux? Les hormones poussent à ce que quelque chose sorte? Et encore il ne s'agit que d'un opinel n° 6.

L'enfer. Un bouillonnement intérieur qui réchauffe la flotte alentour mais qui ne s'accompagne d'aucune maitrise de quoi que ce soit sur rien que ce soit. JE a de ces époques l'image tactile d'une brume tenace d'où surgissent directement sur diverses parties de son corps toutes sortes d'inattention du monde alentour. Est-ce que ça ne se passe pas toujours comme ça? 


Aah: Craby. La carapace poilue et luisante, les grosses pinces turgescentes et puis cette région pelvienne sur-exposée sans arrière pensée. Grand plaisir de dessin les crustacés.On l'a déjà vu précédemment le petit gars, il va être bien utile à JE par la suite. Ici: frontière et corde raide: c'est encore finalement les totems sub-adultes qui prévalent et les filles bah sont sacrifiables encore pour un temps.

JAWS, j'ose. Scène d'ouverture, Chrissie sacrifiée justement. La forme massive, oblongue, profilée pour pénétrer les fluides, qui se cache depuis longtemps sous la surface, qui n'est mue que par un programme de base simple qui peut certes parfois s'exprimer de manière désordonnée et qui jaillit luisante et fière des flots sa victime dans la gueule. Hum.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire