OH! Y'en a qui bossent!

lundi 25 juin 2012

AGE TENDRE ET SLIP EN BOIS

Ok, on y retourne: Vous avez remarqué, la période enfant s'achève sur un TRAUMATISME. Eeeh oui, on n'y échappe pas. Sinon on s'emmerde. Sinon l'enfance c'est trop bien et surtout comme on est vieux, c'est trop triste. Tandis qu'avec le bon TRAUMATISME des familles, bah l'enfance petit a: reste à l'esprit très vivace car inachevée par la quête de résolution de ce TRAUMATISME petit b: n'apparait pas trop idyllique par comparaison avec maintenant où il y a toujours autant de merde à digérer par tous les orifices sensoriels sauf que maintenant on gère et/ou on prend des médocs. Bref. Transition, pont, respiration, parenthèse. 


Ca repart. La nervosité d'une mise en place, les personnages qui s'agitent dans toutes les dimensions pour rayer la page blanche de cette nouvelle période qui s'ouvre là. Je bosse pareil à vrai dire, je couvre le brouillon de patates qui se superposent et là dedans il y a mes cases.



Maintenant je me demande si la pertinence de tout ça n'a pas mis le pull de la banalité. Non pas encore. Vous avez remarqué les sutures d'os sur un crâne humain? C'est par là qu'ils passent. Je cause de la violence du feu sous nos hormones et cela bien tôt. Qu'est-ce qu'on en fait? Rien, on relègue parce que rien n'est proprement formulé: c'est nous les obsédés, c'est dans notre nature et le marketing, si agressif ou iconoclaste soit-il ne fait que répondre à une demande. Mon cul aussi notez. 


Les conneries continuent. La couverture.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire